Petit tour d’horizon de la Barcelone éthique

Barcelone est une ville d’affaires, commerciale et entrepreneuriale. Un creuset où de nouveaux modèles sont générés et où des milliers de dirigeants, entrepreneurs et investisseurs se rencontrent chaque année. On ne s’étonnera pas que ce soit également le terreau idéal pour un nouveau type d’entreprise qui révolutionne l’économie du XXIe siècle : l’entreprise éthique. Faisons un petit tour d’horizon de ce nouvel écosystème.

Withfor

26 avril 2019 |

L’éthique s’est installée durablement dans le monde des affaires. L’inclusion des valeurs sociales dans l’entreprise n’est pas une nouveauté en soi, mais il semble que jusqu’il y a peu, dans notre pays, l’éthique était reléguée au secteur tertiaire et aux entités à but non lucratif.

 

Bien sûr, les grandes entreprises ont toutes leur fonds social, leur département « pro bono » ou leur programme de responsabilité sociale, mais qu’en est-il de leur modèle économique ? Tient-il compte du « triple impact » ou uniquement pense-t-il enrichir des actionnaires sans autre limite que ce que prescrit la loi ? Cela semble être l’image qui prévaut aujourd’hui aux yeux du citoyen lambda.

 

Il n’en reste pas moins que l’économie sociale et solidaire est le nouveau fer de lance du développement économique mondial. Et, réjouissons-nous, ce modèle est également impulsé par la ville de Barcelone, qui a détecté qu’en période de crise, l’entreprise sociale est plus résistante et parvient à préserver les emplois plus que toute autre. Au sein de l’économie sociale et solidaire, on trouve des entités à but non lucratif, mais également des entreprises affichant d’autres formes juridiques. Cela ne les empêche pas de rechercher, au-delà des résultats économiques, des objectifs sociaux et environnementaux.

 

Par exemple, dans le District de Sant Martí vient d’être inaugurée une nouvelle structure dédiée au développement de cette économie, grâce à un incubateur dénommé InnoBAdora, pour développer les projets d’entreprise éthique, avec une base sociale.

 

Nous avons parlé avec Oriol de la coopérative Entramat, l’une des sociétés sélectionnées pour le nouvel incubateur de Barcelona Activa. Pour Oriol, la Barcelone éthique est une ville dans laquelle les besoins fondamentaux en matière de logement, d’alimentation et de travail décent sont satisfaits. Ainsi, au sein de leur coopérative, ils s’efforcent d’offrir aux citoyens des alternatives à l’achat et/ou à la location d’appartements, en proposant des formules innovantes telles que la cohabitation ou le métayage urbain (« masovería » en catalan).

 

Et si nous abordons la question de l’accès à une alimentation de qualité, en tant que droit fondamental pour la création d’une Barcelone plus éthique, nous trouvons également au sein de la InnoBAdora, le projet de création d’un supermarché coopératif s’inspirant du célèbre Food Coop créé à Brooklyn en 1973. Pour l’équipe qui promeut ce projet, une Barcelone plus éthique se traduit par “une ville engagée envers les citoyens, ouverte, participative, durable du point de vue social, économique et urbanistique, bref juste…” En résumé, une Barcelone respectueuse de son environnement, favorisant les circuits de commercialisation courts, où chacun peut consommer et accéder à des produits de proximité, écologiques, sains … une utopie ?

 

Les entreprises éthiques génèrent ou devraient générer des emplois décents. C’est l’un des critères qui servent de base à l’évaluation des entreprise B-Corp. La certification B-Corp vous dit quelque chose ? C’est à la fois un outil, une communauté et un label qui distingue les entreprises qui ont intégré le concept de triple impact. En d’autres termes, les entreprises qui cherchent non seulement à générer des bénéfices économiques pour leurs propriétaires ou leurs partenaires, mais s’engagent également à rechercher une avancée sociale et/ou une amélioration en termes de préservation de l’environnement.

 

De plus en plus, notre ville bat au rythme de l’éthique dans tous les secteurs de la vie personnelle et sociale des citoyens, dans les institutions et dans les entreprises. Barcelone, en tant que ville d’événements et de congrès, accueille chaque année d’importants rendez-vous pour cette nouvelle économie basée sur l’éthique et le « triple impact ». Julie, fondatrice de Withfor, participait à l’édition 2018 de Business with Social Value. Elle a pu vérifier que “l’application de règles ou politiques éthiques équivaut à promouvoir des lieux de rencontre ouverts, en faveur d’initiatives plus démocratiques et durables.” Pour que tout cela se reflète dans notre vie quotidienne, “ces politiques doivent pouvoir répondre aux besoins des groupes en proposant de vraies solutions”.

 

Et nous y voilà, occupés à créer ces espaces de dialogue et de rencontre dans lesquels, peu à peu, les entreprises qui misent sur l’éthique partagent des modes de fonctionnement et des pratiques plus humaines et plus efficaces.

Évolution des prix du logement à Barcelone

Le marché immobilier est particulièrement touché à l'échelle mondiale depuis le milieu du deuxième trimestre 2020, en raison des états d'alarme déclarés dans le sillage de Covid-19. Le secteur du commerce de détail et tous les biens liés aux activités...

29 octobre 2020 |

7 raisons d’opter pour une consommation responsable et locale

Avez-vous déjà pensé que chaque fois que vous consommez, votre action a des conséquences ? Lorsque nous achetons, nous devons choisir et nous devons être conscients de ce que nous consommons et de la manière dont nous le faisons.

7 juillet 2020 |

Projets de solidarité pour lutter contre le coronavirus

Les gens ont une grande capacité de résilience. Nous surmontons l'adversité et nous nous développons face aux défis. Les nombreuses initiatives de solidarité qui ont vu le jour en réponse à la crise du coronavirus à Barcelone et dans de...

24 avril 2020 |
Abrir chat
¿Necesitas más información?
¡Hola! 👋🏼 Estamos a tu entera disposición, ¿cómo podemos ayudarte?